Nouvelles
Margot Wallström invite les élèves à s’exprimer

La commissaire Margot Wallström incite les jeunes Européens à s’exprimer et ainsi à apporter leur contribution à la démocratie et à leur avenir. La vice-présidente de la Commission européenne et commissaire chargée des relations institutionnelles et de la stratégie de communication a participé à un débat en ligne le 13 mai 2009 dans le cadre du Printemps de l’Europe.

Le débat a porté sur divers sujets, comme la responsabilité de la jeune génération pour définir l’agenda politique des prochaines années, leur capacité à dessiner la politique et exercer une certaine pression sur les politiciens, les élections européennes qui approchent et la communication européenne vis-à-vis des citoyens.
La vice-présidente Margot Wallström pendant le débat avec les jeunes Européens

Interrogée sur la stratégie de communication de la Commission, Margot Wallström a répondu : « Nous avons beaucoup œuvré à ce sujet. Nous avons modernisé la communication de la Commission, lancé EUTube (qui a enregistré jusqu’à présent 14 millions de connexions), développé les Consultations européennes des citoyens et décentralisé les services de communication. » Elle a aussi souligné que la communication « fait partie de la responsabilité commune des États-membres et des partis politiques. »

Quant au rapprochement des institutions européennes et des citoyens, Margot Wallström a applaudi la grande réussite de l’initiative Devine qui retourne à l’école, pour laquelle « les politiciens et les fonctionnaires européens sont retournés dans leur école afin de parler de l’UE aux élèves et de les écouter. »

Il s’agissait du huitième débat animé par Margot Wallström au sein de European Schoolnet. Les débats précédents concernaient des sujets tels que la sensibilisation à l’écologie et la stratégie de communication de l’UE. 12 établissements scolaires issus de 7 pays ont participé à cette activité, en Hongrie, Italie, Lettonie, Lituanie, Roumanie, Slovénie et Suède. János Blasszauer, enseignant coordinateur de l’école hongroise, nous a expliqué que ses élèves avaient trouvé le débat « très instructif et se réjouissaient à l’idée de discuter avec Mme Wallström ».

Informations connexes

Galerie photo

Transcription du chat

08/06/2009 par: Petru Dumitru